Company Logo

Le château de Dagstuhl a été érigé avant 1290 par le chevalier Boemund de Sarrebruck, probablement à l’initiative de l’archevêque de Trèves Boemund. On dit que le château tiendrait son nom de la forme de la colline qui ressemblerait à un toit (« Dachstuhl » : charpente du toit).

 

Après la disparition des seigneurs de Dagstuhl en 1375, le château est revenu en héritage aux familles de Rollingen, Crichingen, Fleckenstein et Brücken qui l’ont partagé en quatre « maisons ». Au cours des siècles suivants, on n’a cessé de remanier et de réparer le château. Ainsi, entre 1562 et 1572, les seigneurs de Fleckenstein remplacent le bâtiment principal abîmé par un palais plus grand qui, dans les années 1580 et 1590, a été plusieurs fois remis en état.

 

Vers 1516 – 1625, Philipp Christoph von Sötern racheta les différentes parts d’héritage et procéda à de nombreuses transformations du château, parmi lesquelles la reconstruction du vieux palais. A une dernière et importante réfection due aux comtes von Öttingen-Baldern-Sötern un peu avant 1700 suivra, entre 1726 et 1759 sous le régisseur Wolf Anton von Langenmantel, la démolition systématique du fier château entretemps maintes fois occupé par les Français. Il n’en restera qu’un tas de pierres informe. A partir de cette époque, la résidence des comtes sera le nouveau château de Dagstuhl construit dans la vallée entre 1760 et 1762.

Burgruine Dagstuhl© 2021