zum Inhalt | zur Navigation | zur Hilfsnavigation |

Bilder

Plan des phases de construction. En comparaison avec le plan d’origine, on voit que les murs construits entre 1984 et 1991 ne sont pas à la bonne place. C’est particulièrement net au niveau des deux remparts.
Plan des murs reconstruits entre 1984 et 1991 et détruits de 2003 à 2006. La démolition était inévitable pour des raisons soit techniques soit d’exactitude historique.
Réfection partielle de la tour sud-est qui, par la suite des travaux entrepris entre 1984 et 1991, menaçait de s’écrouler et qui a dû être consolidée en 2004/05. Par la même occasion, sa forme a été corrigée, car elle ne correspondait pas aux fondations d’origine.
Travaux de maçonnerie au château en 2005.

Inhalt

Histoire de la restauration du château fort

 

Une première remise en état importante du château fort complètement tombé en ruine et envahi par la végétation a eu lieu entre 1984 et 1991 : On a déblayé de vastes parties du château principal, consolidé les murs mis à jour, commencé des fouilles dans le fortin avancé et restructuré la tour marquante située au sud-ouest. Pour des raisons de vice professionnel, le service des monuments historiques a suspendu les travaux de restauration et de fouilles en 1991.

 

Ce n’est qu’en 1999 que l’association « Histoire locale de Wadern » réussit à faire redémarrer les travaux sur le site du château fort – cette fois sous le contrôle de spécialistes en archéologie. La mise à jour du palais a été terminée en 2001.

La remise en état des murailles commencée en 2003 fait partie d’un concept de remise en valeur qui a été élaboré par un bureau spécialisé (Büro für Burgenforschung Dr. Zeune, Eisenberg im Allgäu) en accord étroit avec les institutions locales et le service des monuments historiques.

 

Depuis, ce concept a été réalisé par étapes avec la collaboration de la ville de Wadern. Les éléments essentiels de cette remise en valeur ont été une réfection des murs par des spécialistes ainsi que la correction d’erreurs de restauration comme l’absence de materiau de remplissage ou l’utilisation de ciment industriel et enfin la démolition d’adjonctions qui n’avaient aucun fondement historique ou qui étaient en mauvais état (p. ex. des parapets instables). Le terrain autour du château a été nettoyé du surplus de végétation, on a dégagé un couloir dans la forêt pour que le château illuminé puisse être vu de la ville. On a également reconstitué l’accès historique au château par des ponts. Parallèlement on a placé des tableaux d’information, on a imprimé un guide, un dépliant ainsi qu’un cahier d’exercice ayant pour thème le château.

 

 

zum Seitenanfang Sprung zum Seitenanfang